Derniers messages

Articles populaires

FILTRES (50 produits)

Prix

480 € - 3225 €

Puissance

Marques

Couleur

Taille de bûche

Evacuation des fumées

Diamètre de sortie

Les différents matériaux pour votre poêle

Les différents matériaux pour votre poêle

November 3rd 2021
9094 Vues
J'aime

S’il est un sujet que nous n’avions encore jamais abordé, c’est bien celui des matériaux. Pourtant, ils méritent qu’on prenne le temps de s’intéresser à eux. Laissez nous vous les présenter : acier, fonte, céramique, vermiculite et pierre ollaire. Ces cinq matériaux qui composent votre poêle lui apportent des caractéristiques qui varient selon le matériau utilisé.

 

L’acier

Aussi appelé tôle, l’acier est la constituante de nombre de poêle modernes. Ses propriétés, conférées par son alliage de fer et aluminium, lui donne une grande malléabilité et est plus facile à travailler. Il permet donc de réaliser des parois plus minces que d’autres matériaux tout en offrant des possibilités esthétiques dont la seule limite pourrait être l’imagination du designer. L’autre grand avantage de l’acier tient dans sa légèreté. Un poêle plus léger est par définition plus facile à transporter et peut être installé sur des sols qui ne supporteraient pas des charges trop importantes.

Enfin, puisqu’il est plus léger que ses confrères, l’acier n’a pas d’inertie. Certes, cette absence d’inertie ne permet pas à un poêle en acier d’accumuler de la chaleur pour la restituer après l’extinction de l’appareil, mais elle permet que le poêle monte plus vite en température et vous offre un chauffage plus rapide qu’avec d’autres matériaux.

Au sujet des performances d’un poêle en acier, la qualité de la chambre de combustion sera un facteur essentiel pour avoir de bonnes performances. Cette dernière sera en général habillée par des matériaux réfractaires qui protégeront votre poêle tout en favorisant la diffusion de la chaleur à l’intérieur de votre pièce de vie.

 

La fonte

Le mariage entre le fer et le carbone a donné naissance à la fonte, un matériau solide et durable. Ces deux caractéristiques ont fait de la fonte le matériau incontournable et traditionnel dans le monde du chauffage. La fonte possède également une très bonne inertie, lui permettant de stocker et de restituer la chaleur.

Cependant, cette inertie à une contrepartie assez contraignante. Qui dit beaucoup d’inertie dit masse importante, et la fonte ne fait pas exception à la règle. Sachez donc que des précautions sont à prendre lors de l’installation du poêle. Pensez également à vérifier que le sol sur lequel vous compter installer votre appareil soit capable de supporter la charge. Ce serait dommage que votre poêle passe à travers le sol.

La fonte nécessite également d’être bien entretenue, notamment après une longue période d’inactivité pour votre poêle. Les pièces en fonte doivent donc être nettoyées avec de la pâte à fourneau noire. Cette dernière s’applique à froid, avec un chiffon doux, comme pour un cirage.

 

La céramique

Venant du grec κέραμος (kéramos) qui signifie « terre du potier » ou « argile », la céramique habille un grand nombre de poêles disponibles sur le marché. La céramique possède une bonne inertie, quasi égale à celle de la brique réfractaire, mais chauffe plus vite que cette dernière. Elle possède également une résistance à la chaleur que l’on peut qualifier d’excellente et, contrairement à la fonte, n’a pas besoin d’un entretien spécifique. En plus l’air présent dans la pièce de votre poêle en céramique n’est ni surchauffé, ni desséché, assurant un certain confort dans vos pénates.

La céramique se répand de plus en plus dans les foyers des Français car elle conjugue deux qualités. Son inertie, dont nous venons de parler à l’instant, et ses qualités esthétiques. L’habillage en céramique fait oublier à l’œil la fonction principale de votre appareil, à savoir le chauffage, pour proposer un poêle des plus esthétiques qui s’intégreront parfaitement à votre intérieur, tout en apportant des caractéristiques techniques qui favorise la diffusion de la chaleur dans votre pièce de vie.

 

La vermiculite

Matériau habillant généralement le corps de chauffe de votre calorifère (mot compte triple), la vermiculite est un matériau réfractaire isolant le feu du reste de votre appareil, en plus d’être un excellent isolant thermique, conservant ainsi la chaleur de votre poêle.

La vermiculite diffuse progressivement la chaleur dans votre intérieur et fait en sorte que le poêle monte doucement en température, pour accumuler de la chaleur et la restituer par la suite. Vous l’aurez donc compris, la vermiculite a une bonne inertie.

Un des autres atouts de la vermiculite est sa résistance à une chaleur extrême, puisqu’elle peut résister à des températures allant jusqu’à 1200°C. Les plaques de vermiculite qui vêtissent le foyer ne se déforment pas face à a chaleur et restent en place, protégeant efficacement votre poêle et augmentant sa durée de vie pour que vous puissiez profitez plus longtemps de la douce chaleur de la flamme. Cependant, les plaques de vermiculite peuvent se fissurer avec le temps, mais elles se remplacent.

La vermiculite a été une matière controversée puisqu’elle pouvait contenir de l’amiante. Ce scandale est du au fait que les premiers stocks de vermiculite étaient extraits de la mine de Libby (USA), contenant de fortes doses d’amiante. Cette mine fut fermée en 1990 et la vermiculite vendue aujourd’hui ne contient plus d’amiante. Vous pouvez donc allumer votre poêle avec l’esprit serein.

 

La pierre ollaire

Nous terminons ce tour d’horizon avec la pierre ollaire. La pierre ollaire, dont le nom est dérivé du latin ollare, littéralement « faire des pots » est une roche tendre composée principalement de talc. On la connait également sous le nom de stéatite, pierre à savon, saponite, ou craie de Briançon.

La pierre ollaire a été mise sous les projecteurs car elle est dotée de nombreux avantages. Le plus important de ceux-ci est sans aucun doute sa remarquable capacité thermique. Elle absorbe rapidement la chaleur et la dégage très lentement, ce qui vous permet de profiter d’une température agréable dans votre logement. Comme il s’agit d’une roche tendre, elle est par définition très facile à façonner et vous procure des larges choix de designs en tout genre pour avoir le poêle qui s’adaptera parfaitement à votre intérieur. La pierre ollaire possède également une résistance exceptionnelle au feu pouvant aller jusqu’à 1600°C !

Néanmoins, la pierre ollaire n’est pas légère. Comme pour la fonte, nous vous conseillons de vérifier si l’emplacement de votre futur poêle habillé de stéatite sera en mesure de supporter la charge importante que vous lui ferez subir.

Et si vous souhaitez briller en société et impressionner vos invités qui profitent de la chaleur dégagée par votre poêle, sachez que la pierre ollaire compose la couche visible de la statue du Christ rédempteur, à Rio de Janeiro. Cette composition ne faisant pas de la statue un poêle, nous vous déconseillons fortement d’essayer de l’allumer.

 

Nous en avons fini avec cette revue des différents matériaux qui composent ou habillent votre poêle, qu’il soit à bois ou à granulés. Comme vous avez pu le voir, chacun de ces matériaux confère des caractéristiques et des propriétés qui favorisent le bon fonctionnement de votre appareil pour vous offrir le poêle le plus adapté à vos envies. Nous espérons que cet article vous aura été utile et que vous aurez appris quelque chose (le mot calorifère ne compte pas).

Laisser un commentaire

Connectez-vous pour commenter

Remonter