Derniers messages

Articles populaires

FILTRES (120 produits)

Prix

480 € - 5955 €

Puissance

Marques

Couleur

Taille de bûche

Evacuation des fumées

Diamètre de sortie

Comment optimiser la consommation de son poêle à granulés en hiver ?

Comment optimiser la consommation de son poêle à granulés en hiver ?

December 15th 2021
3370 Vues
J'aime

Réglage, démarrage et entretien : savoir utiliser son poêle à granulés 

Le fonctionnement d’un poêle à pellets se distingue de celui des autres foyers ouverts. En effet, son procédé de chauffe repose sur une trémie électrique distribuant des granulés au foyer. Ces pellets sont fabriqués à partir de divers matériaux écologiques servant de biocarburants. Leur pouvoir calorifique fort et leur combustion propre figurent en tête des avantages du poêle à granulés. 

Comment bien démarrer puis régler son poêle à pellets en hiver ? 

Le démarrage du poêle s’effectue grâce à une bougie d’allumage à la base du foyer. Cette étape nécessite une consommation d’électricité permettant de donner naissance à la flamme. Toutefois, l’allumage dure généralement moins d’une dizaine de minutes. La flamme est ensuite stabilisée et entretenue par la distribution régulière de pellets. Ce processus automatisé accorde une grande autonomie au poêle à granulés, contrairement au poêle à bois. 

Ce caractère automatique ne dispense pas de bien savoir régler son poêle à pellets. L’installateur paramètre l’appareil lors de son implémentation, mais ces réglages par défaut doivent parfois être adaptés. Une flamme trop étirée ou ne brûlant pas correctement les granulés doit vous alerter. Au besoin, il vous faudra ajuster le débit d’air, l’étanchéité du foyer ou l’apport de pellets. 

L’entretien d’un poêle à granulés : une étape à ne pas négliger 

Afin d’optimiser la consommation de votre poêle à granulés, soignez son entretien. En règle générale, le nettoyage de la chambre de combustion est recommandé une fois par semaine en hiver. Pensez également à vider le creuset tous les jours pour éviter l’accumulation de cendres. Celles-ci doivent être évacuées du cendrier régulièrement et aspirées du compartiment dédié à leur accueil. Enfin, n’oubliez pas d’enlever la sciure générée par les granulés dans le réservoir. 

Toutes ces recommandations dépendent de la qualité des pellets utilisés. Plus vous serez attentifs à ce paramètre, plus votre poêle sera performant. Néanmoins, un nettoyage régulier ne vous exonère pas d’un ramonage annuel effectué par un professionnel. Cette intervention permet d’assurer la sécurité des équipements et le contrôle de leur fonctionnement. Les spécialistes procèdent à un entretien approfondi de l’extracteur des fumées et du ventilateur tangentiel. 

 

Quelle est la consommation moyenne d’un poêle à granulés en hiver ? 

Même avec un paramétrage et un entretien adaptés, votre poêle consomme des granulésLeur quantité dépend de plusieurs variables telles que : 

  • la taille du logement ; 

  • l’utilisation du poêle à pellets comme chauffage principal ou chauffage d’appoint ; 

  • la présence des habitants toute la journée, ou quelques heures par jour uniquement. 

 

Pour savoir si l’installation d’un poêle à granulés est rentable chez vous, il vous faudra étudier ces critères. La consommation de pellets pour ce type d’appareil vaut généralement 1 kg de granulés de bois par heure. Il s’agit cependant d’une estimation : la réalité des dépenses varie entre 280 g de pellets et 2,5 kg par heure pour les poêles les plus énergivores. 

 

Dans le commerce, les sacs de granulés de 15 kg coûtent entre 3,50€ et 4€ environUne estimation de consommation de 2 tonnes de pellets par an revient donc à 550€ environ. En parallèle, le poêle à granulés génère une consommation d’électricité quotidienne de 1 kW. Elle correspond à l’allumage du foyer et à l’entretien de la flamme en hiver. Pour un chauffage d’octobre à mars, le poêle consomme donc 180 kW. 

 

Comment réduire la consommation de pellets de son poêle ? 

Les granulés de bois figurent en tête des modes de chauffage les plus économiques en hiver. Toutefois, il ne faut pas négliger l’impact que vous pouvez avoir sur la consommation de pellets de votre poêle. Quelques gestes simples permettent de réduire vos dépenses d’énergie en optimisant son fonctionnement. 

La consommation de pellets d’un poêle peut évoluer selon les indices suivants : 

  • l’isolation du logement ; 

  • la température de confort désirée par ses habitants ; 

  • la qualité des granulés et leur pouvoir calorifique ; 

  • l’optimisation de la gestion de la puissance de combustion ; 

  • la programmation intelligente du poêle. 

 

Il apparaît que vous pouvez directement agir sur ces paramètres pour limiter la consommation de votre poêle. Baisser votre température de confort de quelques degrés peut déjà vous permettre d’utiliser moins de pellets. On préconise généralement une température de 21 °C en présence et de 16 °C en cas d’absence. De même, prendre garde à la qualité des granulés achetés est essentiel pour un fonctionnement optimal du poêle. 

Certains poêles à granulés intelligents vous facilitent la tâche. Ils incluent des fonctionnalités poussées de pilotage à distance et de programmation. À l’aide d’un thermostat connecté, il est possible de définir une température précise. Vous pouvez alors piloter votre poêle depuis votre smartphone et ajuster ses réglages.  

 

En somme, tout est affaire de paramétrage et d’optimisation avec un poêle à granulés. Il s’agit d’un processus de chauffe plus complexe, mais aussi d’une technologie plus précise. En vous appropriant les différentes fonctionnalités de votre modèle, vous réaliserez plus d’économies. Si vous souhaitez explorer encore ce sujet, consultez nos articles pour tout savoir des poêles à granulés. 

Laisser un commentaire

Connectez-vous pour commenter

Remonter