Derniers messages

Articles populaires

Quel bois brûler dans son poêle à bois?

Quel bois brûler dans son poêle à bois?

July 4th 2018
796 Vues
J'aime

Depuis sa première utilisation il y a plusieurs millénaires, le bois a été le choix naturel de combustible pour les feux domestiques. Chauffer son habitation grâce au bois de nos jours vous donne plus de liberté, plus de contrôle et offre de nombreux choix de combustibles, tout en maintenant au plus bas votre facture de chauffage.

Néanmoins, pour garantir les meilleures performances de votre poêle à bois, il est important de connaitre les différents types de bois que vous pouvez bruler et de savoir à quel moment les utiliser.

Un bois sec avant tout

Avant de sélectionner le type de bois que vous souhaitez brûler, la première étape est de vous assurer que le bois soit correctement séché avant de l’utiliser comme combustible. Le bois qui n'a pas été séché gaspille une grande partie de l'énergie créée pour dessécher la buche, ce qui produit de la vapeur et ne permet pas de chauffer correctement votre intérieur. Cette combustion peut occasionner une fumée gênante et un feu très décevant. Cela entraine rapidement l'accumulation de suie et de créosote qui, en raison des températures plus élevées des gaz de combustion du poêle, pourraient facilement provoquer un feu de cheminée. En outre, la combustion du bois humide crée d'autres problèmes environnementaux, une économie de carburant moins efficace et peut éventuellement obstruer rapidement votre système de combustion. D’un point de vue esthétique, une combustion de bois humide peut causer des taches et un noircissement du verre de votre poêle à bois.

En effet un bois encore jeune qui n’a pas été séché peut contenir entre 65 et 90% d’eau selon les espèces. Nous recommandons que le bois soit assaisonné pendant au moins un an, ou de préférence deux avant d'être brûlé. Plus le bois est dur, plus l'assaisonnement est long. On dit que le bois assaisonné vous donnera environ 50% de chaleur en plus comparé à une bûche non assaisonnée équivalente. 

Vous pouvez sécher votre propre bois dans votre jardin, à l’abri des intempéries. Il devra être empilé sur le sol idéalement avec beaucoup d'espace entre les bûches pour permettre le mouvement de l'air tout en couvrant le haut pour protéger les bûches de la pluie et de la neige. Si vous n'avez pas la possibilité de faire sécher le bois chez vous, assurez-vous d'acheter du bois assaisonné auprès de votre fournisseur. Un bois est optimal pour être utilisé comme combustible dans votre poêle à bois lorsque son taux d’humidité est inférieur à 20%.

Quelques astuces pour reconnaitre un bois bien sec ? Il fait un « clac » distinctif plutôt qu'un « bruit sourd » lorsqu'on frappe deux buches l’une contre l’autre. Il sera également beaucoup plus léger qu'un bois encore humide. D'autres indicateurs d'une bûche assaisonnée comprennent l'écorce qui se décolle et qui craque. Idéalement, le bois doit être assaisonné à l'extérieur pendant 18 à 24 mois -

Un humidimètre spécialement conçu pour tester les bûches de bois peut aussi s’avérer être un outil utile pour vérifier que votre bois est prêt pour servir de combustible et chauffer votre habitation. 

Bois dur ou bois résineux ?

Le bois dur provient des feuillus, produits par des arbres à feuilles caduques à croissance lente (les arbres qui perdent leurs feuilles) tels que le hêtre et l'orme, tandis que les résineux, à croissance rapide, sont des conifères, qui comprennent notamment des arbres tels que le cèdre et le sapin.

Quand il s'agit de brûler du bois dans votre poêle, le bois dur est préférable au bois résineux car il brûle plus lentement.

En effet, la densité des bois résineux est habituellement deux fois inférieure à celle du bois dur, ce qui entraîne une combustion deux fois plus rapide - ce qui signifie un cout doublé de combustion sur votre facture si vous brûlez des bois résineux.

Puisque les bûches de bois dur sont plus lourdes que la bûche de résineux de même taille, elles vous fourniront beaucoup plus de chaleur - jusqu'à 50%. Pour le propriétaire du poêle, l'utilisation de bûches de feuillus signifie donc qu'il faut remplir le poêle moins souvent qu'avec les bûches de bois résineux.

 

A chaque bois sa spécificité

La plupart des types de bois dur, comme le frêne, le bouleau, le hêtre, le chêne et l'orme peuvent être utilisés en priorité.

Le frêne, considéré comme le meilleur bois à utiliser comme combustible crée une flamme stable et produit une forte chaleur. Le bouleau quant à lui peut brûler assez rapidement alors que le chêne à l’inverse, de part la densité du bois, a une combustion très lente.Cependant, il doit être assaisonné pendant une longue période - au moins deux ans, pour réduire correctement son niveau d’humidité. Il brûle assez lentement avec de belles flammes et produit une excellente chaleur durable même quand il ne reste que les braises.

Les arbres fruitiers peuvent également être utilisés dans un second temps. Le bois de pommier par exemple brûle lentement avec une petite flamme et produit un parfum agréable. Certains trouveront toutefois la flamme un peu décevante, ce qui est également le cas avec les bûches de poiriers. Le bois de cerisier a une combustion lente tout en produisant une bonne chaleur et une belle odeur, très agréable pour l’atmosphère des fêtes de fin d’année par exemple.

Quel que soit votre choix, essayez de trouver un combustible facile à acheter localement, ou même à couper sur votre terrain. Cela permet un circuit court plus environnemental et également plus économique.  .

 

Laisser un commentaire

Connectez-vous pour commenter

PayPal

Remonter