Derniers messages

Articles populaires

7 conseils pour assaisonner votre propre bois

7 conseils pour assaisonner votre propre bois

Posté dans: Infos poêles à bois
April 30th 2019
144 Vues
J'aime

Pour de nombreux propriétaires de poêles à bois, l'assaisonnement de son propre bois afin de l'utiliser comme combustible est tentant. Il est vrai que cette approche peut s’avérer plus rentable également. Cependant, avant d'affûter votre hache et d'enfiler votre chemise à carreaux, voici quelques conseils pour comprendre le but de l'assaisonnement et planifier votre projet.

L'assaisonnement du bois consiste à réduire la quantité d'humidité en vue de sa combustion. L'humidité se présente sous forme d'eau et de sève, et plus il y a d'humidité dans le bois, moins vous obtiendrez de chaleur lorsque vous le brûlerez car l'énergie du feu est dépensée à faire bouillir cet excès d’eau.  De plus, un bois mal assaisonné peut causer une accumulation de créosote dans votre cheminée, car la sève et l'humidité sont aspirées et refroidies lorsqu'elles voyagent dans le conduit. Cela peut présenter un risque d'incendie si l’entretien de votre installation n’est pas fait régulièrement.  Par conséquent, il est essentiel de prévoir beaucoup de temps, pas moins de 18 mois à deux ans minimum, pour que votre bois soit complètement sec. 

  1.     Emplacement

La première chose à faire est de planifier l'emplacement de votre bois une fois que vous l'aurez fendu et que vous serez prêt à le stocker. Idéalement, placez votre tas de bois dans un endroit ensoleillé et relativement sec. Pour cela, un avant-toit ou une verrière peuvent vous aider. Pensez également à la distance entre votre habitation et votre réserve de bois pour ne pas avoir à traverser tout le jardin, de nuit sous la pluie par exemple.

  1.     Coupe

Une fois que vous avez votre abri à bois, vous êtes prêt pour la coupe. Pensez à vérifier la longueur idéale de bûches pour votre poêle à bois. Coupez ensuite vos bûches à la longueur parfaite - mais ne les empilez pas tout de suite.

Une bûche fendue sèche mieux et plus rapidement qu'une bûche recouverte d'écorce. L'écorce retiendra l'humidité plus longtemps et réduira la quantité de bois exposée à l'air extérieur. 

  1.     Protection

Un petit mot sur l'utilisation de votre hache, assurez-vous de porter des bottes et des lunettes protectrices lorsque vous fendez, et évitez de laisser la lame de la hache frapper le béton, car cela l'émoussera et vous aurez à travailler deux fois plus pour fendre votre bois. D’un autre côté, ne fendez pas le bois sur des surfaces molles comme l'herbe, car vous risqueriez de forcer le bois dans le sol et de ne pas vraiment le fendre. Une souche d'arbre ou un bloc de bois dur peut être un bloc de coupe efficace.

  1.     Stockage

Maintenant que vos bûches ont été fendues selon les dimensions idéales, vous pouvez commencer à les empiler. Il est important de vous assurer que vos bûches n'entreront pas en contact avec le sol, alors posez une palette ou des briques. Le bois qui entre en contact avec le sol est susceptible de moisir, de pourrir ou simplement d'absorber plus d'humidité, alors gardez-le surélevé.

Lorsque vous empilez vos buches dans votre abri, n'oubliez pas que la circulation d'air est nécessaire. Si vous empilez vos bûches trop serrées, l'air ne pourra pas circuler, ce qui ralentira le processus d'assaisonnement. Si vous avez beaucoup de bois, considérez plusieurs rangées de bois plutôt qu'un seul tas, car cela pourrait devenir dangereusement déséquilibré.

  1.     Couverture

Pendant les mois d'été, laissez les bûches à découvert pour permettre au soleil de sécher votre bois et pour permettre à l'humidité de s'échapper - une bâche risquerait d’engendrer de la condensation et de garder l’humidité de vos bûches. En hiver, en revanche, si votre abri est fortement exposé aux intempéries, vous pouvez envisager de la couvrir. 

  1.     Mesure

La façon la plus simple d'évaluer l'état d'avancement de l’assaisonnement de vos bûches est d'utiliser un humidimètre. Il suffit de l’insérer dans une bûche et de prendre la mesure. Un taux d'humidité de 20 % ou moins est parfait, ce qui vous donne beaucoup de chaleur, mais avec juste assez d'humidité pour empêcher la bûche de brûler trop rapidement.

  1.     Utilisation

Enfin, lorsque vous êtes prêt à brûler vos bûches, pensez à les apporter de votre zone de stockage un à plusieurs jours avant leur utilisation. Cela permettra à la condensation de sécher, surtout si votre bois provient du froid de l'extérieur.

N’hésitez pas à découvrir notre superbe collection de poêles à bois ici.

Laisser un commentaire

Connectez-vous pour commenter

PayPal

Remonter